Calendrier

Vacances de Noël : le vendredi 18 décembre 2020

ANNEE 2021

  • Lundi 4 janvier – Rentrée à 9h15
  • Fermeture du lundi 1er mars au vendredi 5 mars inclus – Vacances scolaires
  • Fermeture le lundi 5 avril – Lundi de Pâques
  • Fermeture du lundi 3 mai au vendredi 7 mai inclus – Vacances scolaires
  • Fermeture du mercredi 12 mai 13h au vendredi 14 mai inclus – Pont de l’ascension
  • Fermeture le lundi 24 mai – Lundi de pentecôte
  • Ouverture exceptionnelle le samedi 19 juin, de 10h15 à 13h30 – 40ème
    Les transports retours sont assurés par les tuteurs/familles.
  • Fermeture du mardi 13 juillet (16h15) au vendredi 16 juillet inclus – Pont du 14 juillet
  • Fermeture le mercredi 21 juillet à 13h – Vacances scolaires
  • Ouverture secrétariat téléphonique : vendredi 27, lundi 30, mardi 31 août
  • Mercredi 1er septembre : Rentrée scolaire à 10h15
  • Fermeture du lundi 25 octobre au vendredi 29 octobre inclus – Vacances scolaires
  • Fermeture le lundi 1er novembre- Toussaint-Reprise le mardi 2 novembre à 10h15
  • Fermeture du mercredi 10 novembre à 13h au jeudi 11 novembre inclus – Armistice
  • Fermeture du jeudi 23 décembre 16h15 au vendredi 31 décembre inclus – Vacances
  • Lundi 3 janvier 2022 – Rentrée scolaire à 9h15
  • Les fermetures du vendredi après-midi : Réunions institutionnelles thématiques
  • Vendredi 29 janvier – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 26 février – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 26 mars – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 30 avril – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 28 mai – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 25 juin – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 24 septembre – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 5 novembre – Départ des jeunes à 13h15
  • Vendredi 3 décembre – Départ des jeunes à 13h15

Informations administratives

  • Président : Monsieur Grollier Michel
  • Raison sociale : Association LES ENFANTS AU PAYS
  • Déclaration : 30 novembre 1978
  • Statut juridique : Association Loi 1901 non reconnue d’utilité publique

Dernière autorisation de fonctionnement : 4/01/2017 pour 15 ans

  • Directeur : Monsieur Cullard Charles
  • Date de création de la structure : Septembre 1982
  • Activité opérationnelle : Éducation Générale et Soins Spécialisés Enfants Handicapés
  • Numéro FINESS juridique de l’ESMS : 350023628
  • Structuration de l’ESMS : ESMS Autonome
  • Statut juridique de l’ESMS : Privé Non Lucratif
  • Catégorie de l’ESMS : 183 – Institut Médicoéducatif (I.M.E.)
  • Code NAF : 8710B
  • Numéro SIREN : 324611805
  • Numéro SIRET : 32461180500015
  • Nombre moyen de jour d’ouverture annuel : 205
  • Nombre de place financés : 20
  • Clientèle : TED/TSA
  • Public admis : à partir de 10 an(s) jusqu’à 20 an(s)
  • Répartition sur les modes de prise en charge :
    • CAFS : 4
    • Internat : 11
    • Externat : 5
  • Mode de fixation des tarifs : ARS/Dotation Globalisée (CPOM)
  • Coordination de référence : Coordination Handicap – 35
  • Connecté Via Trajectoire : Oui
  • Numéro FINESS géographique de l’ESMS : 350007563
  • Adresse de l’ESMS : Chemin de la Saudrais, 3530 – Poligné
  • Coordonnées GPS :
    • 780 Rue des Landes, 35320 Poligné
    • Latitude : 47.8864308
    • Longitude : -1.6757072000000335
  • Département de l’ ESMS : Ille-et-Vilaine
  • Territoire de santé : Ille-et-Vilaine
  • Territoire de santé médico-social : CC Bretagne Porte de Loire communauté

Droit pris en charge : Orientation vers un Institut médicoéducatif (IME)

Prestation pris en charge : Ressources et soins médicotechniques, Activités d’accompagnement, de réadaptation ou éducatives.

  • Activités avec des animaux
  • Activités de la vie quotidienne
  • Activités manuelles
  • Activités musicales
  • Activités sportives
  • Autres activités artistiques
  • Autres loisirs
  • Bien être et soins du corps
  • Sorties

Activités pré professionnelles

  • Ateliers d’initiation
  • Stages de mise en situation (préparation à la sortie)
  • Stages de pré-orientation
  • Stages d’évaluation (ESAT)

Equipements

  • Cuisine adaptée à des besoins spécifiques
  • Equipements sportifs
  • Espaces verts et extérieurs:
  • Véhicules adaptés

Personnel de soins

  • Infirmier(s)
  • Médecin(s) psychiatre(s)
  • Orthophoniste(s)
  • Psychologue(s)
  • Psychomotricien(s)

Personnel éducatif et social

  • Aide(s) médico-psychologique(s)
  • Assistant(s) de service social
  • Educateur(s) spécialisé(s)
  • Enseignant du 1er degré
  • Moniteur(s)-Educateur(s)

Prises en charge de soins

  • Surveillance et prise en charge du diabète

Prises en charge spécialisées

  • Méthode MAKATON
  • Méthode PECS

Services

  • Accès internet
  • Accès transports en commun
  • Accessibilité universelle (fauteuils roulants)
  • Chambres individuelles
  • Présence d’un veilleur de nuit
  • Restauration
  • Service de transport domicile-établissement
  • Télévision individuelle

Journées d’étude et bibliothèque

Depuis l’origine, l’association et l’institution entretiennent des relations régulières avec les « gens du pays » en participant notamment aux activités de la vie locale (forum des associations), en organisant diverses manifestations (journée d’étude, fêtes annuelles, célébrations d’anniversaire de l’institution et de l’association, comptes-rendus d’activités dans la presse locale etc…  En ces diverses occasions, les acteurs des « Enfants au Pays » continuent à promouvoir la philosophie et les valeurs de l’association.

Tous les 3 ans, depuis 1994, la municipalité met à la disposition de l’association, la salle des fêtes pour lui permettre de tenir sa journée d’étude. La septième journée d’étude a eu lieu le 23 novembre 2013. Il est de tradition à cette occasion que le maire du village ouvre cette journée par son discours inaugural. Il rappelle en la circonstance que si Poligné est connu en Ille-et-Vilaine et au-delà, c’est en grande partie, grâce à l’existence de la Maison des Enfants au Pays.

Si vous souhaitez acquérir un ou des exemplaires des Actes des journées d’étude, merci de prendre contact et de préciser le(s) volume(s) souhaité(s) et leurs quantités. Nous vous informerons du coût des frais de port afin que vous puissiez nous adresser un chèque.

Les volumes sont vendus entre 13 et 15 € l’unité.

Bibliographie sur l’autisme

Antenne 110. Un programme ? Pas sans le sujet. Préliminaires. Publication du champ freudien en Belgique, 2006, 16, pp. 17-37.

  • Ansermet F. Giacobino A. Autisme, à chacun son génome. Navarin. 2012.
  • Asperger H. Les psychopathes autistiques pendant l’enfance.[1944] Les empêcheurs de tourner en rond. Synthélabo. Le Plessis-Robinson. 1998.
  • Attwood T. Le syndrome d’Asperger. De Boeck. Bruxelles. 2009.
  • Axline V. Dibs. Développement de la personnalité grâce à la thérapie par le jeu [1964]. Flammarion. 1967.
  • Barnett K. L’étincelle. La victoire d’une mère contre l’autisme. [2013] Fleuve noir. Paris. 2013.
  • Barron J. Barron S. Moi l’enfant autiste.[1992]. Plon. Paris. 1993.
  • Berger J. Sortir de l’autisme. Buchet.Chastel, Paris, 2007.
  • Berquez G. L’autisme infantile. PUF. Paris. 1983.
  • Bettelheim B. La forteresse vide. Gallimard. [1967]. Paris. 1969.
  • Brauner A. et F. … vivre avec un enfant autistique. PUF. Paris. 1978.
  • Bouyssou-Gaucher C. Louange, l’enfant du placard. Psychothérapie analytique d’un enfant autiste. Penta Editions. 2019.
  • Carter-Johnson A. Iris Grace. La petite fille qui s’ouvrit au monde grâce à un chat. [2016] Presses de la Cité. 2017.
  • L’autisme et la psychanalyse. Séries de la découverte freudienne. Toulouse. Presses Universitaires Le Mirail. 1992.
  • Danon-Boileau L. Des enfants sans langage. O. Jacob. Paris. 2002.
  • De Clercq H. Dis Maman, c’est un homme ou un animal ? AFD. Mougins. 2005
  • Deshays A. Libres propos philosophiques d’une autiste. Presses de la Renaissance. Paris. 2009.
  • Druel G. L’autiste créateur. Inventions singulières et lien social. Presses Universitaires de Rennes. 2013.
  • Frith U. Autism and Asperger syndrom. Cambridge University Press. 1991.
  • Frith U. L’énigme de l’autisme. O. Jacob. 1992.
  • Gardner N. Le chien et l’enfant qui ne savait pas aimer. City. [2007] 2016.
  • Gay-Corajoud V. Nos mondes entremêlés. L’autisme au cœur de la famille. Imprim’vert. Montpellier. 2018.
  • Gerland G. Une personne à part entière. Autisme France Diffusion. Mougins. 2004.
  • Grandin T. Ma vie d’autiste. [1986]. Odile Jacob. Paris. 1994.
  • Grandin T. Penser en images. Odile Jacob. Paris. 1997.
  • Grandin T. Panek C. Dans le cerveau des autistes. [2013]. O. Jacob. Paris. 2014.
  • Halleux B. Quelque chose à dire à l’enfant autiste. Pratique à plusieurs à l’Antenne 110. ED. Michèle. Paris. 2010.
  • Harrisson B. L’autisme : au-delà des apparences. Concept Consulted. Rivière-du-Loup. Quebec. 2010.
  • Hebert F. Rencontrer l’autiste et le psychotique. Vuibert. Paris. 2006.
  • Hochmann J. Histoire de l’autisme. O. Jacob. 2009.
  • Idoux-Thivet A. Ecouter l’Autisme, Editions Autrement, coll. Mutations n°252, Paris. 2009.
  • Isaacson R. L’enfant cheval ? La quête d’un père pour guérir son fils autiste. Albin Michel. 2009.
  • Iversen P. Derrière le silence. [2006] Robert Laffont. Paris. 2009.
  • Kanner L. Autistic disturbances of affective contact. Nervous Child, 1942-1943, 3, 2, pp. 217-230. Traduction française in Berquez G. L’autisme infantile. Presses Universitaires de France. 1983, pp. 217-264.
  • Kantzas P. Le passe-temps d’un Dieu. Analyse de l’autisme infantile. Dialogue. Cergy-Pontoise. 1987.
  • Kupferstein H.Evidence of increased PTSD symptoms in autistics exposed to applied behavior analysis. Advance in Autism. 2018, vol 4, issue 1, pp. 19-29.
  • Lacan J. Conférence à Genève sur “Le symptôme” du 4 Octobre 1975. Bloc-note de la psychanalyse. Genève. 1985, 5, pp. 5-23.
  • Lacan J. Le séminaire. Livre I. Les écrits techniques de Freud. Seuil. Paris. 1975.
  • Laurent E. La bataille de l’autisme. Navarin. Paris. 2012.
  • Lemay M. L’autisme aujourd’hui. O. Jacob. Paris. 2004.
  • Lefort R. et R. Naissance de l’Autre. Seuil. Paris. 1980.
  • Léger J. Un autisme qui se dit… fantôme mélancolique. L’Harmattan. 1997.
  • Lucchelli J-P. Autisme. Quelle place pour la psychanalyse ? Michelle. Paris. 2018.
  • Luria A. Une prodigieuse mémoire [1968], in L’homme dont le monde volait en éclat. Seuil. Paris. 1995.
  • Maleval J-C. L’autiste et sa voix. Seuil. Paris. 2009.
  • Maleval J-C. L’autiste, son double et ses objets. Rennes, PUR, 2009.
  • Malher M. Psychose infantile. [1968] Payot. Paris. 1973.
  • March J. La fille pas sympa. La vie chaotique et turbulente d’une jeune autiste Asperger. Semiramis/Movie Planet. Paris. 2017.
  • Meltzer D. Explorations dans le monde de l’autisme. [1975] Payot. Paris. 1980.
  • Morar T. Ma victoire sur l’autisme. Odile Jacob, Paris, 2004.
  • Mottron L. L’autisme : une autre intelligence. Mardaga. 2004.
  • Mottron L. L’intervention précoce pour enfants autistes. Mardaga. 2016.
  • Nazeer K. Laissez entrer les idiots. Oh ! Edition, Paris, 2006.
  • Newman J. Pour Siri avec amour. [2017] JC Lattès. 2018.
  • Ouellette A. Musique autiste. Triptyque. Montréal. 2011.
  • Park C. C. Histoire d’ Elly, Le siège. Calmann-Levy, Paris, 1972.
  • Peeters T. L’autisme. Dunod. 1996.
  • Perrin M. (sous la direction) Affinity Therapy. Nouvelles recherches sur l’autisme. Presses Universitaires de Rennes. 2015.
  • Robison J.H. Regardez-moi dans les yeux. [2007] City. 2017.
  • J. Mon ami Ben. Un chat sauve un enfant de l’autisme. J-C Gawsewitch. Paris. 2011.
  • Rothenberg M. Des enfants au regard de pierre. [1977] Seuil. Paris.
  • Rutter M. Schopler E. L’autisme [1978]. Une réévaluation des concepts et du traitement. PUF. Paris. 1991.
  • Sacks O. Un anthropologue sur Mars, Seuil, Paris, 1996.
  • Schovanec J. Je suis à l’Est ! Plon. Paris. 2012.
  • Sellin B. La solitude du déserteur. [1995]. Robert Laffont. 1998.
  • Sellin B. Une âme prisonnière.[1993] Robert Laffont. Paris. 1994.
  • Silberman S. Neurotribus. Autisme : plaidoyer pour la neurodiversité. Quanto. Lausanne. 2020.

 

  • Soler C. Autisme et paranoïa. Les Cahiers du Courtil. 1990, 2.
  • Sperry V.W. Fragile sucess. Nine autistic children, childhood to adulthood. Archon Books. North Haven. Connecticut. 1995.
  • Straten A. van der « Un enfant troublant ». L’Harmattan. Paris. 1994.
  • Suskind R. Une vie animée. Le destin inouï d’un enfant autiste. Saint-Simon. 2017.
  • Tammet D. Embrasser le ciel immense. Les Arènes. Paris. 2008.
  • Tammet D. Je suis né un jour bleu. Les Arènes. Paris. 2007.
  • Touati B. Joly F. Laznik M-C. Langage, voix et parole dans l’autisme. PUF. Paris. 2007.
  • Treffert D. A. Extraordinary people. Black Swan. London. 1990.
  • Tréhin G. Urville. Carnot. Chatou. 2004.
  • F. Autisme et psychose de l’enfant.[1972] Seuil. Paris.1977.
  • Tustin F. Le trou noir de la psyché [1986]. Seuil. Paris. 1989.
  • Tustin F. Autisme et protection [1990]. Seuil. Paris. 1992.
  • Tustin F. Les états autistiques chez l’enfant. Seuil. Paris. 1986.
  • Williams D. Quelqu’un, quelque part. J’ai lu. 1996.
  • Williams D. Si on me touche, je n’existe plus. Robert Laffont. J’ai lu. 1992.

 

Textes d’orientation

Travail préparatoire à la réunion institutionnelle sur le thème de l’Accueil

Par Francis Le Port, Médecin psychiatre de l’établissement.


Télécharger le texte au format pdf


 

Qu’est-ce que l’accueil ? Qui accueille qui ou quoi ? Pour quoi ? Comment ?

Questions essentielles, que l’on oublie souvent avec la routine de nos réponses.

Pour Mr Larousse, l’accueil est la manière de recevoir quelqu’un ou quelque chose.

Ici à Poligné, nous avons à recevoir, à accueillir.

C’est notre travail, on ne le fait pas pour s’amuser ou par bonté d’âme, on est missionné et payé pour le faire, on reçoit des enfants, des jeunes gens, qui pour diverses raisons, n’ont pas trouvé place ailleurs, place tenable tout au moins.

Et avec eux, avec ces jeunes, nous avons à accueillir certaines choses.

De quelle façon ? Nous y reviendrons.

Accueillir c’est donc recevoir, mais c’est sans doute un peu plus que recevoir. Car ce ne sont pas des choses que nous recevons, ce sont des humains, des êtres vivants, et pas n’importe lesquels, d’êtres vivants : ceux qui sont doués de cette étrange faculté de la parole, ceux qui sont munis de ce drôle d’outil qu’est le langage. Alors nous les accueillons, pas seulement avec nos mains, avec nos corps, mais aussi avec nos paroles.

Ce faisant, c’est déjà l’être parlant que nous convoquons.

Et il ne répond pas toujours présent, loin de là.

Car ceux que nous accueillons ont toujours été beaucoup parlés, mais pas toujours beaucoup parlants.

Pourquoi les accueillons-nous ? Et bien parce que c’est notre travail, parce qu’il faut bien que quelqu’un les accueille, pour leur prodiguer éducation, enseignement et soins de toutes sortes.

Et on pourrait s’arrêter là. C’est sans doute ce que font certains…

Seulement les jeunes que l’on reçoit ne se laissent pas facilement éduquer, enseigner ou soigner. C’est même souvent ce qui a causé leur éviction d’autres établissements.

Car ils objectent. Ils objectent souvent radicalement, parfois volontairement, mais le plus souvent involontairement, par ce qu’on appelle leur symptômes.

A quoi objectent-ils ? Globalement à  toutes les volontés de mise en ordre, de mise en coupe réglée…

Alors que faire ? On ne les accueille pas pour les accueillir. Il y a cette mission triple, éduquer, enseigner, soigner, qui vise grosso modo à les conduire vers un avenir plus normé, plus autonome…

Et cette mission, par leurs symptômes, ils nous empêchent de l’accomplir.

On pourrait presque leur en vouloir…

Alors quel accueil faire à ces jeunes objecteurs, à leurs symptômes, à ce qu’ils amènent avec eux de souffrance, d’angoisse, de jouissance, de violence, mais aussi de joie, d’enthousiasme, de désir ?

Et que vise-t-on par notre accueil ?

Quelques pistes, à la volée :

Dire non, dire que non à la jouissance ? Refuser de l’accueillir ? Est-ce que ça s’accueille ? Et puis la jouissance de qui au fait ?

Quel accueil réserver au symptôme ? L’éradication ? L’élucidation ?

Qu’est-ce qu’accueillir le sujet ? Le parlêtre, celui qui est par la parole ? Accueillir aussi le refus d’être par la parole ?

L’accueil est-il un acte ?

Sur cette question, j’aime bien la définition que propose Jean Oury de l’acte psychiatrique : (de mémoire donc peu fiable) : instituer pour le sujet un espace qui soit l’espace de son acte, qui rende possible son acte.

Faisons maintenant accueil à nos échanges.

Revue de presse